Les 500 ans de la Réforme au temple Saint-Étienne

Les 500 ans de la Réforme au temple Saint-Étienne

Pour fêter dignement le 500e anniversaire de l'affichage des 95 thèses de Martin Luther, point de départ symbolique de la Réforme protestante en Europe, Saint-Étienne Réunion a préparé un été de conférences et d'expositions spécialement consacrées à l'événement.

Deux expositions complémentaires

Luther aux sources du protestantisme

Réalisée par la région Provence Alpes Côte-d'Azur de l'Église protestante unie de France, l'exposition  Luther aux sources du protestantisme est une véritable plongée dans la vie et l’œuvre du célèbre réformateur. En une vingtaine de panneaux didactiques, elle retrace les divers enjeux du mouvement initié par le jeune professeur de théologie qu'était alors Martin Luther, en tire les lignes de force, présente les alliés et les adversaires de Luther et revient enfin sur l'influence majeure qu'aura exercé le réformateur dans le monde des arts et de la culture.

« Martin Luther, portes ouvertes à… »

Sur l'autre mur du temple, une autre exposition, due celle-ci à la région Sud-Ouest de l'Église protestante unie de France, présente plutôt ce que nous devons à Martin Luther aujourd'hui, qu'il s'agisse de notre vie d'Église mais aussi de l'organisation de nos sociétés. L'on y découvre ainsi la raison pour laquelle les églises ont des chaises depuis Luther ou encore pourquoi le divorce, pour ne prendre qu'un exemple bien connu, est accepté dans les Églises protestantes même si elles ne sont pas « luthériennes ».

Ces deux expositions se complètent à merveille et permettent d'avoir une première approche du protestantisme pour les touristes visitant le temple cet été mais aussi les fidèles lecteurs du Ralliement. L'on peut ainsi parier que chaque visiteur, quelque soit son niveau de culture protestante y apprendra quelque chose.


Un cycle de conférence

L'inauguration de ces expositions aura lieu le jeudi 15 juin à 18h30 en présence du professeur Matthieu Arnold, professeur d'histoire du protestantisme à la faculté de théologie de Strasbourg. Ce dernier tiendra également une conférence intitulée « 500 ans de Réformes ». L'affichage des 95 thèses, le 17 octobre 1517, est un point de départ symbolique qui à lui seul ne saurait résumer l'événement de la Réforme en tant que tel. Et rien à cette date-là ne pouvait laisser présager le bouleversement qui allait survenir après ce simple geste.

La Réforme ne s'est ainsi pas faite en un jour et il n'a pas suffi de la vie de Luther pour qu'elle soit pleinement réalisée. Au cours des cinq siècles qui nous séparent du geste fondateur, bien des réformes se sont succédé dans les Églises protestantes. C'est en effet l'une des caractéristiques des Églises protestantes que de poser le principe de « se réformer sans cesse » qu'il s'agisse de réformes internes à telle ou telle Église, de réformes dans un cadre national comme en Angleterre ou en Écosse. Le mouvement de Réforme est bien différent selon qu'il s'inspire de Luther lui-même, de Jean Calvin, de Ulrich Zwingli ou de Martin Bucer au XVIe siècle.

L'année 1517 marque aussi le début d'un mouvement de réforme pour l'Église catholique romaine qui, avec la Contre-Réforme, cherche à proposer une alternative théologique, spirituelle et institutionnelle à la Réforme protestante. La réponse de Rome à la réforme luthérienne va donner son visage au catholicisme traditionnel jusqu'au XXe siècle et le Concile de Vatican II. La conférence de Matthieu Arnold sera ainsi une véritable mise en perspective de la Réforme dans l'histoire religieuse européenne de 1517 à nos jours.

Matthieu Arnold est par ailleurs l'auteur de la toute récente biographie de référence de Martin Luther publiée en mars dernier aux Éditions Fayard qu'il dédicacera à l'issue de la conférence.

Le 1er juillet, à 11h, Paul-Philippe Meyer, directeur du chœur et orchestre de l'Université de Haute-Alsace reviendra sur l'influence du protestantisme sur la culture en prenant l'exemple de la musique, l'une des activités principales de Saint-Étienne Réunion. Paul-Philippe Meyer soulignera les points théologiques qui sous-tendent ces innovations majeures que sont d'un côté les chorals luthériens et de l'autre les psaumes réformés et montrera comment ces deux modes d'expression musicales ont influé à la fois sur la pratique du culte mais aussi sur la culture en général.

Mais qu'en est-il aujourd'hui de la place du protestantisme dans le paysage religieux contemporain en Europe ? En d'autres termes, son existence se justifie-t-elle encore aujourd'hui alors que le catholicisme a profondément changé ? A-t-il encore quelque chose de spécifique à dire aujourd'hui à nos prochains dans ce monde qu'il a contribué largement à séculariser ? Ce seront quelques-uns des thèmes abordés dans la conférence conclusive, « 500 ans de Réforme ! et après ? », donnée par Bernard Cottret, professeur émérite à l'Université de Versailles et auteur de nombreux ouvrages de référence sur le protestantisme le samedi 2 septembre à partir de 18h30.

Une sélection d'ouvrages, notamment de Matthieu Arnold et Bernard Cottret sera disponible à la vente lors des conférences grâce à la librairie Bisey, notre partenaire.

Le programme

Exposition
Jeudi 15 juin, 18h30, vernissage des expositions d'été « Luther aux sources du protestantisme » et « Martin Luther, portes ouvertes à… »
Du vendredi 16 juin au 10 septembre, tous les jours de 13h à 19h (sauf lundis et jours fériés), entrée libre.

Conférences
Jeudi 15 juin, 19h-20h30, « 500 ans de Réformes », conférence du professeur Matthieu Arnold en introduction des expositions Luther, libre participation aux frais.

Samedi 1er juillet, 11h, « L'influence du protestantisme sur les arts et la culture par l'exemple des chorals luthériens et des psaumes huguenots », conférence de Paul-Philippe Meyer, Université de Haute-Alsace, dans le cadre de la 1000e Heure Musicale.

Samedi 2 septembre, 18h30-20h, « 500 ans de Réforme ! et après ? », conférence du professeur Bernard Cottret, en conclusion des expositions Luther, libre participation aux frais.

Jazz à l'Heure Musicale

Dans la lignée des grands trios, Raphael Nick, Evaristo Pérez et Cédric Gysler, batteur, pianiste et bassiste suisses, jouent en toute décontraction avec les sonorités du jazz contemporain. Libres et détendues, leurs improvisations s’inspirent de la musicalité d’EST, de Brad Mehldau et d’Enrico Pieranunzi. Ces trois jazzmen ont foulé les scènes suisses et européennes ensemble ou avec des formations originales. Ils s’emparent avec bonheur d’idées nouvelles et livrent au public leur amour des sonorités délicates et rythmées.

À la batterie, le Lucernois
Raphael Nick crée un univers sans limites ni barrières. Hors des conventions, il détourne la fonction originelle des objets avec lesquels il fabrique des sons. D’origine catalane, Evaristo Perez découvre le jazz avec Michel Bastet, Enrico Pieranunzi et Franco D’Andrea. Ce pianiste genevois est un passionné de dialogues entre champs musicaux. Féru d’improvisation, il affectionne la liberté structurée en trio. Bassiste lausannois, Cédric Gysler est réputé pour la finesse de son jeu et sa grande connaissance du jazz. Ses performances en jazz manouche et en expérimentation électro en font un musicien hors norme.

Samedi 27 mai 2017
Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau

CHORUS à l'Heure Musicale

L'ensemble vocal "ARCANES" de Belfort, dirigé par Jean-Michel Montornès, présente Chorus, un programme alliant chants sacrés et chants profanes, accompagné au positif et au piano par Yves Lamey.

Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau

L'Ensemble Vocal ARCANES est un ensemble vocal qui compte environ 25 chanteurs permanents. L’Ensemble, créé en 1987 à Belfort, est dirigé depuis 1990 par Jean Michel Montornès.

Jean Michel Montornès enseignait la musique à l'ESPE de Franche-Comté. Après des études musicales au Conservatoire (prix de guitare classique, de musique de chambre, d'analyse et d'écriture), il s'est rapidement intéressé au chant choral. Chanteur lui-même chez Philippe Caillard et Stéphane Caillat, il s'est formé à la direction chorale et orchestrale au Centre Polyphonique de Paris.

Au répertoire de l'Ensemble, parmi de multiples compositeurs, on retrouve Bach (Oratorio de Noël, Jesu meine Freude, cantates, Passion selon Saint Jean), Monteverdi (les Vêpres, les Litanies, la Sestina), Charpentier (Pastorale de Noël, Magnificat), Haydn (Les 7 dernières paroles du Christ en croix), Brahms (Liebesliederwalzer, Warum, Requiem), Purcell ( Fairy Queen, King Arthur) ; Gluck (opéra Orphée), Mendelssohn, Ravel, Poulenc, Janequin, Victoria, Offenbach, Duruflé (Requiem) et Britten (Christ’s nativity et Ceremony of carols).

Arcanes assure en outre la responsabilité artistique de VOCALISES, une saison de concerts de musique vocale gratuits, donnés chaque premier dimanche du mois, de mars à décembre, avec la collaboration de la Ville de Belfort. Une programmation éclectique mettant en valeur la voix dans tous les genres offre à des chanteurs de tout l'Est de la France l'occasion de se produire.

Viva España pour la fête des Mères au temple Saint-Étienne

 Dimanche 28 mai à 17h, pour son désormais traditionnel concert de la fête des mères au temple Saint-Étienne, le Collegium Musicum de Mulhouse a choisi un programme résolument festif et espagnol.

Sous la direction de Daniel Broggia et avec Victor Dernovski
en soliste, España de Chabrier, la Symphonie espagnole d'Édouard Lalo ainsi que l'Amour sorcier de Manuel de Falla réjouiront à la fois les mélomanes, les amoureux de la culture hispanique et le cœur de toutes les mamans et leurs familles.







Y aller
Dimanche 28 mai, 17h
Temple Saint-Étienne, place de la Réunion, Mulhouse
entrée libre, plateau

Entrelacs à l'Heure Musicale

Un moment musical proposé par Esther Validire (soprano), Laura Geffroy (soprano, guitare) et David Fabrizio (piano).


Entrelacs est le fruit d'un concept original, né de la rencontre de deux artistes étudiantes au pôle d'art vocal du conservatoire du Pays de Montbéliard: Esther Validire et Laura Geffroy. Ayant toutes deux un talent indéniable et des voix envoutantes, elles portent en elles une vibration commune guidée par des choix esthétiques différents. Avec un autre étudiant de ce même conservatoire, le pianiste David Fabrizio, elles ont imaginé et créé un récital qui fait s'entremêler des chants lyriques avec des chansons apportant fraicheur, audace et créativité, hors du temps et des codes pré-établis. Le répertoire puise dans les œuvres de George Frederick Haendel et de Léonard Cohen, en passant par Gabriel Fauré et Franck Sinatra. En partenariat avec le conservatoire du Pays de Montbéliard.

Le timbre de voix et la sensibilité musicale de Laura Geffroy lui valent d’être remarquée une première fois au concours Jeunes Talents de Montbéliard  2014 ou elle obtient le premier prix puis une deuxième fois à Nouvelles stars en 2015 ou elle laissera une forte impression au jury. Laura débute ces études avec la guitare classique et est actuellement en cycle d’orientation professionnelle. Après un parcours musical en Classes à Horaires Aménagés du Pays de Montbéliard, elle intègre la classe de chant de Claudine Bunod au sein du conservatoire. Elle obtient en 2016 une mention TB en Cursus Jeunes voix à 18 ans et se consacre maintenant à la création de chanson. Laura tourne actuellement avec le groupe « Lynch the Elephant » et des formations éphémères. Son expérience grandit et de nombreuses possibilités s’offrent à elle pour se produire sur scène.

Chanteuse passionnée et amoureuse du chant lyrique depuis toujours, Esther Validire possède déjà un grand bagage et une belle maturité musicale pour son jeune âge. Issue des Classes à Horaires Aménagées du Pays de Montbéliard, elle intègre à 15 ans la classe de chant lyrique de Claudine Bunod ou elle obtient son CEM Cursus Jeunes voix Mention TB trois ans plus tard. Actuellement en cycle à orientation professionnelle chant lyrique, elle continue à enrichir et parfaire ses connaissances. A 21 ans Esther a chanté de nombreuses années sous la direction de Brigitte Rose, également  avec le chef Michel Laplénie. Elle aborde la scène avec « Le mariage d’Antonio » L. Grety en 2011, suivi de « Esther » de Racine et Moreau, des prestations avec le département de musique ancienne du conservatoire dont « Amarillis » autour d’extraits de Monteverdi sous la houlette de Denis Morrier. Elle sera également Didon dans « Didon et Enée » de H. Purcell en juin 2017. En duo avec piano, elle partage sa passion avec David Fabrizio depuis quelques années.

Musicien passionné par les instruments à claviers, en particulier le piano et le clavecin, David Fabrizio intègre en 2014 la classe d'accompagnement de Véronique Ngo Sach Hien au sein du Conservatoire du Pays de Montbéliard. Accompagnant tantôt des cuivres, tantôt des vents, en passant par la danse et le chant, il est toujours prêt à s'investir dans différents projets afin de découvrir de nouveaux horizons et de se perfectionner. Il suit également le cursus de culture musicale dans la classe de Denis Morrier et prépare le DEM de cette même discipline. Depuis plusieurs années maintenant, il forme un duo voix piano avec Esther Validire, explorant le répertoire baroque, la mélodie, le lied et la musique contemporaine.

Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau

Un concert imagé

L’Orchestre d’Harmonie de Saint-Louis (OHSL) sera en concert le dimanche 14 mai au temple Saint-Étienne de Mulhouse. Il donne rendez-vous aux mélomanes de la région à 17h.


L’OHSL emportera son public dans un univers musical imagé. Des musiques de film, des extraits des Tableaux d’une exposition (Moussorgky-Ravel) et de Carmina Burana (C. Orff), ou encore Devil Tower, un morceau fantastique de Thomas Doss, seront interprétés par les quarante musiciens que compte l’orchestre
 
Bois, cuivres, percussions s’exprimeront en harmonie dans des compositions rythmées, entraînantes et mélodieuses sous la baguette de leur chef Jean-Claude André.

Un beau moment musical à partager ensemble.




Y aller

Dimanche 14 mai, 17h
Temple Saint-Étienne, place de la Réunion, Mulhouse
Entrée libre, plateau

Récital d'accordéon à l'Heure Musicale

Samedi 6 mai à 17h

Un récital proposé par la jeune et brillante accordéoniste mulhousienne Julia Sinoimeri, 18 ans.

Un programme pétillant et virtuose, baroque et contemporain, composé d'œuvres de Bach, Ligeti, Hosokawa et Scarlatti.

Julia Sinoimeri est entrée dans la classe d'accordéon de Christine Kohler et Andrzej Rytwinski au conservatoire de Mulhouse en 2004. Après l'obtention de son diplôme d'études musicales en 2014 (mention Très bien), elle est admise au conservatoire de Paris en cycle perfectionnement et y obtient son diplôme de fin de cycle en juin 2016. Depuis septembre 2016, elle est étudiante au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans les classes de Max Bonnay et Anthony Millet.

Elle est lauréate du Trophée des Jeunes et du Trophée de la Culture de la Ville de Mulhouse (2012), du 50e Concours international d'accordéon de Klingenthal (Allemagne - 2013) et a participé au concert donné à la Philharmonie de Berlin en mai 2016 à l'occasion de la soirée PhilHarmonika. Elle fait également partie de la troupe de théâtre "La compagnie Parpadou" et est membre du Quatuor Aeolina.

Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau
Samedi 6 mai 2017